Historique des oeuvres interactives et de l'interaction à distance

Cet historique n'est pas un travail universitaire et ne se veut pas exhaustif. Il s'agit simplement d'une collection d'étapes et de notes sur le contexte historique, la découverte et l'usage des dispositifs d'interaction à distance.

Jean-Noël Montagné


HOMME

Aristote ( 4ème S av.JC)

Selon lui, la zoé la vie animale dépend de ce qu'il y a puissance, potentialité et capacité (dnamis) à percevoir. (C'est repérable avant tout dans la seconde moitié du De Anima). L'action perceptive des sens (d'après Aristote, une forme de metabolé) est donc requise pour la mise en acte, l'enérgeia, de la zoé. Et les sens font, par conséquent, partie intégrante de l'entéléchie naturelle qu'est la psyché, qui est à la fois la cause formelle, efficiente, et finale du corps et se trouve donc à la base de la zoé. L'action des sens a donc une double nature. De par leur contribution à la préservation du zôon, elle a une fin en dehors d'elle-même et est enérgeia atelés. Mais de par leur participation étroite à la zoé (pas de vie sans perception), le processus perceptif est sa propre cause finale, est une fin en lui-même, une entéléchie (comme la psyché), parce que sans lui, la mise en acte de la zoé, dont la psyché est la puissance, potentialité et capacité, serait inconcevable (De An. 417b417). Les sens agissent donc non seulement en vue de la préservation de la vie, mais sont la mise en acte de la vie même: une enérgeia en tant qu'entelécheia. Et puisqu'il y a, selon Aristote, une hiérarchie des fonctions psychiques, où l'action de l'âme rationnelle présuppose celle de l'âme animale et celle-ci celle de l'âme végétative (v., p.ex., De An. 413a22413b13), il est licite d'étendre la vision de l'action des sens comme une enérgeia entelécheia au niveau de l'âme animale aux actions de l'âme rationnelle (v. à ce sujet, Randall 1960 : 131). Rappelons qu'Aristote explique qu'on peut choisir un certain mode de vie non seulement comme moyen pour en arriver à de certaines fins, mais aussi en vue de ce mode de vie même. Qu'on le choisisse, cela constitue donc une mise en acte en tant qu'entéléchie de la dnamis fondamentale de mener cette vie qui existait déjà avant qu'on ne fasse le choix.

Marco Ruhl, Des fleurs monologiques et des fleurs dialogiques, Note 8.

http://www.hatt.nom.fr/rhetorique/art6c.htm


MACHINE

 

1876

L'oeil électrique de C.W. Siemens


Première sculpture interactive (à interaction sensitive)

Image issue de l'excellent site sur l'histoire de la télévision d'André Lange


1880/1900

Recherches sur la transmission de texte, sons et images:

La présente note de Victor Meunier sur le télectroscope est publiée en annexe de la brochure de SENLECQ, C., Le télectroscope, 1881:

Quand il y a quelques années on annonça, ce que nous nous souvenons d'avoir enregistré ici, que le sélénium, corps simple, très analogue au soufre, suivant qu'il est éclairé par une lumière plus ou moins vive, conduit plus ou moins bien l'électricité, qui s'est douté alors qu'une telle particularité nous réservait ce qui va suivre ? (...) Eh bien ! avec cette propriété du sélénium, notre vue va se trouver à peu près aussi avantagée que le sont l'oreille et la langue; nous aurons le spectacle de ce que nous ne pouvons voir, et sans être en plusieurs lieux à la fois,(...) nous pourrons assister dans le même instant aux scènes qui se passeront en un nombre quelconque d'endroits aussi écartés qu'on le voudra les uns des autres. (...)

Texte issu du site sur l'histoire de la télévision d'André Lange

 


1917/1919

Le Theremine instrument de musique de Léon Théremin, avec capteur à distance par effet de variations d'ondes électro-magnétiques .

 

 


1947

L'invention du transistor permet de concevoir des machines légères, portables, consommant peu d'énergie, peu volumineuses. La loi de Moore prévoit la cohabitation d'un milliard de transistors sur une seule puce en 2010. Le cerveau humain contient quelques 100 milliards de neurones, dont le fonctionnement pourrait s'assimiler à un type de transistors. On ne dit pas comment écrire le programme.

 

 


 

1947/1948

Norbert Wiener publie à Paris, puis au MIT, à la suite de ses voyages en France en 47 "Cybernetics or control and communication in the animal and the machine"

Norbert Wiener y fonde les bases de la cybernétique (mot construit à partir de kubernêtikê= art de gouverner un navire) et fonde l'hypothèse que de nombreuses disciplines peuvent s'unifier autour des quelques concepts clés que sont ceux d'information, de communication et de rétrocontrôle.

 

 

 

 

 

 

Une thèse sur le sujet: http://theses.univ-lyon2.fr/Theses/jsegal/html/part1/part1chap3.html

Un très bon commentaire sur l'ouvrage de Wiener: http://www.terminal.sgdg.org/articles/61/identitespouvoirslacroix.html

 


1948

Tortues robotiques à cellulles photo électriques de Grey Walter (USA)

Un type de tortue réagit en se dirigeant vers la lumière, l'autre réagit en s'éloignant de la lumière


1948

Premier vrai ordinateur possédant toutes les caractéristiques actuelles des ordinateurs -Université de Manchester.


http://histoire.info.online.fr/ordinateurs.html

 


1954

Nicolas Schöffer

Extrait d'une conférence faite par Nicolas Schöffer le 19 juin 1954 à l'amphithéâtre Turgot, à la Sorbonne, sur l'initiative de la Société Française d'Esthétique, sur le Spatiodynamisme (le but du spatiodynamisme est l'intégration constructive et dynamique de l'espace dans l'oeuvre plastique). Il y décrit les fonctionnalités d'une sculpture cinétique spatiodynamique et évoque l'idée d'utiliser des capteurs :

(....)

"Sur les disques, tout spécialement, des mises en couleur par secteurs permettent de réaliser toute une succession de disques variés qui pourraient tourner ensemble ou alternativement, donnant un véritable spectacle par la différence de leur aspect en cours de rotation et arrêt. Ces ensembles de mouvements pourront être fixés d'avance comme un scénario et enregistrés électroniquement ou, comme nous verrons plus tard, ils pourront être combinés avec un homéostat (électronique cybernétique), c'est à dire que les mouvements divers seraient déclenchés selon la variation de certains facteurs ambiants sur lesquels l'homéostat serait sensibilisé (par exemple température, hygrométrie, lumière, son, couleur)."

(....)

Le site sur Nicolas Schöffer:
http://www.olats.org/schoffer/

 


1956

Nicolas Schöffer: Cysp 1-, sculpture cybernétique autonome

Extrait d'une revue interne de Philips en 1956:

" Nicolas Schöffer, qui, on s'en souvient, avait déjà conçu avec le concours de Philips un robot compositeur unique au monde avec la Tour Spatiodynamique Cybernétique et Sonore l'année dernière dans le parc de Saint-Cloud, lors de la première Exposition Internationale du Bâtiment et des Travaux Publics, a ainsi réalisé une composition métallique polychrome douée d'une totale autonomie de mouvements. Un cerveau élctronique, étudié et mis au point par nos ingénieurs, lui donne la posibilité de se déplacer, de tourner sur elle-même et d'animer les seize éléments mobiles qu'elle porte, à diverses vitesses. Chacun des mouvements est déclenché par des signaux lumineux ou sonores, captés par des cellules photoélectriques et des microphones intégrés dans l'ensemble, ce qui donne à l'appareil une sensibilité quasi oganique. Le danseur cybernetique "CYSP I" se déplacera et s'animera suivant le déroulement du scénario lumineux et sonore conçu par le chorégraphe. C'est sur un accompagnement de musique concrète de Pierre Henry, que "CYSP I" a fait ses "premiers pas" dans le monde. Ultérieurement, il "dansera" dans la troupe de Maurice Béjart. "

http://www.olats.org/schoffer/cyspf.htm


Vidéo: une visite à l'atelier de Nicolas schöffer


1964/1965

-Merce Cunningham -John Cage - Nam June Paik-- : Variations V

Spectacle visuel chrorégraphique et musical de Merce Cunningham -John Cage- Nam June Paik, avec capteurs sonores et capteurs type Théremin.

http://theremin.info/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=11

http://www.artmuseum.net/w2vr/archives/Kluver/03_Variations.html

 

 


 

1967

Piotr Kowalski, CUBE N°8

Le dispositif de Cube n°8, 1967, ici exposé au Stedelijk Museum à Amsterdam en 1970, comprenait un système de capteurs de type theremin, sous la forme de plaques que l'on voit à droite et à gauche de l'image ci dessus. L'image diffusée par l'écran d'un oscilloscope spécialement préparé (au centre) était celle d'un cube. Lorsqu'on approchait d'un coté ou de l'autre de ces plaques, le cube pivotait sur l'écran dans la même direction. La video montre deux photos du dispositif, le texte de présentation de Piotr Kowalski, la couverture de la plaquette conçue pour cette exposition, qui montre des photos de ce que l'on voyait sur l'écran, dans les différentes positions. Cette sculpture est une pièce majeure dans l'histoire des arts électroniques car elle est à ma connaissance la première sculpture à interaction à distance agissant sur une image de synthèse.

voir video


1970

Myron Krueger,

"The responsive environment has been presented as the basis for a new aesthetic medium based on real-time interaction between men and machines. "

Ingénieur et artiste, il commence dès 1969 à travailler sur des environnements "répondants".

 

1971, Myron Krueger, "Psychic space" used a sensory floor to perceive the participants' movements around the environment. Among the many interactions that occurred within this exhibit was a graphic maze that the participant navigated by moving around the room.

Dans une conférence publiée en 1977, Responsive Environment, il déclare :


"L'environnement réactif est la base d'un nouveau média esthétique s'appuyant sur une interaction en temps réel entre l'homme et la machine. A long terme, il augure d'un nouveau champ d'expérience pour l'homme : celui des réalités artificielles qui ne chercheraient pas à singer le monde physique mais qui développeraient des relations arbitraires, abstraites, normalement impossibles entre action et réaction, cause et conséquence.

 


à suivre...

 

Quelques liens généraux sur l'historique de l'interaction homme machine:

 

Un bref résumé, en anglais

http://www-2.cs.cmu.edu/~amulet/papers/uihistory.tr.html

 

Les repères les plus importants du multimedia etde l'interaction, en image.

http://www.artmuseum.net/w2vr/timeline/timeline.html

 

Une thèse de Praveen Vajpeyi, étudiant de la Parsons School of Design (USA), sur la synesthésie, la sensorialité et la perception artificielle, en anglais (document en PDF à télécharger)

http://bubblegum.parsons.edu/~praveen/thesis/pv_thesis.pdf

 

 


Copyleft Artsens.org 2002